Lundi 24 juillet 1 24 /07 /Juil 18:59

Blog terminé. Merci à tous de votre fidélité ;)

Pour la suite, je vous propose de me rejoindre sur: http://commedansdubeurre.ch

Par M. Supercoach - Publié dans : Moi
Voir les 0 commentaires
Mercredi 3 mai 3 03 /05 /Mai 09:45
En ce moment, je n'ai pas assez de temps pour faire évoluer plusieurs blogs à la fois. La sagesse impose donc réduire le nombre de projets auxquels j'adhère et ce blog en fait partie.

Je tiens un autre blog, plus 'personnel', traitant de tout et de rien. Je continuerai à poster des articles traitant de près ou de loin les thèmes abordés ici durant quelques semaines (développement personnel, efficacité, entreprendre, GTD, etc.) , le temps d'avancer dans quelques projets devenus languissants ces dernières semaines.

Je vous invite donc à me rejoindre sur "De toutes façons", et si le courant ne passe vraiment pas, je reviendrai ici-même vous raconter plein d'histoires!

Merci pour votre fidélité, à tous et toutes!


p.s. : pour ceux qui consultent ce blog via des flux RSS, vous pouvez vous déinscrire de celui-ci si vous vous abonnez à mon blog personnel, j'y annoncerai la reprise de SuperCoach.

mon blog: De toutes façons
les flux RSS: De toutes façons - articles / commentaires
Par M. Supercoach - Publié dans : Moi
Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 avril 7 16 /04 /Avr 18:10
Dans le genre "je ne sais pas quoi raconter", on n'a pas fait mieux depuis longtemps! Bon et bien, je suis encore là , toujours d'humeur grinçante et toujours interressé par tous les sujets que j'aborde sur ce blog!

Ces derniers jours, je me suis souvent demandé si je suis la bonne personne pour m'exprimer sur les sujets abordés dans ce blog. Consulter les statistiques ne fait que renforcer ce doute : le record toutes catégories confondues de consultation appartient à l'article 'Comment faire des pompes'.

Et moi qui pensais proposer une bonne blague sur le sujet, c'est raté!!


Il y a aussi le premier avril. Sur un autre blog un peu plus 'communautaire', j'ai lancé l'idée d'organiser une soirée de rencontres. J'ai conçu un programme, à mon avis, tout à fait repoussant designé d'office pour un retentissant échec. Résultat des courses : des encouragements, des demandes d'informations supplémentaires... Même ma petite dame est venue me féliciter : "Ah ! Je suis vraiment contente que tu te sois lâché pour cette soirée, ça va être génial!"

Du coup, on se sent minable , voire honteux d'avoir apporté une fausse joie aux gens. Un poisson d'avril c'est censé agacer, pas enthousiasmer! Remise en question : quelque chose ne joue pas, mais quoi ?

Un collègue de bureau m'a donné une piste à suivre : "tu prends trop ta vie au sérieux, tu ne déconnes plus". Une autre piste donnée par la fille aux yeux méchants : "tu refuses de réussir!"

Bref, je suis ces pistes. Une réponse d'ici peu, peut être ?

Mes excuses à ceux et celles qui visitent encore régulièrement ce blog et se retrouvent jour après jour devant la même page.

Mis à part ça, très bonnes fêtes de Pâques à vous tous, il semblerait cette année que ce soit la mode de se souhaiter de joyeuses Pâques !
Par M. Supercoach - Publié dans : Moi
Voir les 0 commentaires
Mardi 14 mars 2 14 /03 /Mars 10:35
Mel Tom writes to tell us The Age is reporting that many
businesses are now considering employees a much bigger
threat to security than most external threats.

From the article: "With email and instant messaging proving
increasingly popular and devices such as laptop computers,
mobile phones and USB storage devices more commonplace
in the office, the opportunities for workplace crime are growing." 


Discussions sur slashdot , via gsch
Par M. Supercoach - Publié dans : Protéger
Voir les 0 commentaires
Lundi 27 février 1 27 /02 /Fév 12:39

Un ordinateur doit disposer de mémoire pour fonctionner. Plusieurs niveaux de mémoire sont cachés dans votre boîtier. L’on compte en général deux catégories de mémoire : la mémoire dite ‘morte’ et la mémoire dite ‘vive’.

Il existe en fait d’autres types de mémoire mais avec un peu d’abstraction, ils se placent dans l’une des catégories ci-dessus avec comme critère de différenciation principal la performance. Mais pour l’instant, oublions cela!!


La mémoire morte : celle qui n’oublie rien !

La mémoire morte se matérialise dans votre ordinateur par le disque dur. On inclut également dans cette catégorie les clés USB, les cartes mémoire sorties de votre appareil numérique ou encore le « BIOS », la mémoire dans laquelle sont placées les instructions pour permettre à la machine de démarrer.

Caractéristique principale de cette mémoire ? Les données restent. Même après un redémarrage.


La mémoire vive : rapide mais …!

Le second type de mémoire est la mémoire ‘vive’. Cette mémoire permet à l’ordinateur de travailler, de faire tourner les applications que vous utilisez ainsi que le système sur lequel logiciels et périphériques (moniteur, clavier, souris, etc.) se coordonnent entre eux.  En termes physiques ce n’est plus le disque dur qui fournit ce service mais des petites barrettes que l’on nomme « barrettes de mémoire. »

Rien qu’en lisant cette page, vous avez au moins un système d’exploitation en exécution (Windows ou Linux), un navigateur (Firefox ? Internet Explorer ? etc.), votre bureau de travail, vos favoris, vos couleurs et votre fond d’écran.

Toutes ces informations sont « chargées » en mémoire et seront détruites lorsque vous éteindrez votre ordinateur. Lors de l’allumage, ce dernier puisera dans la mémoire « morte » les données devant être chargées en mémoire « vive. » Et ainsi de suite.

Caractéristique principale de la mémoire vive ? Tout est perdu lors de l’arrêt de l’ordinateur. C’est la raison pour laquelle vous perdez un document Word sur lequel vous venez de passer trois heures si vous n’avez pas fait de ‘sauvegardes’ avant la coupure de courant !


Les mémoires sont limitées !

Combien de gigas d’espace libre possédez-vous sur votre disque ? dix ? vingt ? cent ? deux cent ? Il vous suffit d’ouvrir le gestionnaire de fichiers pour le savoir.

Combien de gigas de mémoire vive ? Si vous lisez cet article, il y a de fortes chances pour que vous n’en ayez aucune idée.

Je vais vous le dire : votre machine dispose sûrement de 512 méga-octets ou d’un giga-octet de mémoire vive. Ni plus, ni moins. Pour le savoir, il vous suffit d’afficher « les propriétés système » et la quantité exacte sera indiquée. Je sais que vous ne le ferez pas, ce n’est pas important dans ce contexte !

Ce qui est important, c'est que votre ordinateur connaît ces limites. Et il va s'arranger pour ne pas les atteindre, il est programmé pour cela.



Moins de mémoire que nécessaire…

Que se passe t’il lorsqu’il ne reste plus assez de mémoire ? S’il s’agit de la mémoire morte, le message sera assez clair. Votre système vous stoppera d’un orgueilleux message « espace disque manquant. » Point barre !

Dans le cas de la mémoire vive, il est également possible d’en arriver au bout. Il suffit pour cela de lancer suffisamment d’applications et de toutes le faire tourner en même temps : traitements de texte, logiciels d’infographie, trois ou quatre jeux vidéos et vous y arriverez peut être. Pour certaines machines, Word et Outlook suffisent à leur faire battre de l’aile.

Le symptôme directement perceptible d’un manque de mémoire vive est le ralentissement général de tout le système. Il n’y aura de message vous disant « plus assez de mémoire vive », non. Votre système ralentira, sa capacité de traitement en sera perturbée et ralentie.


Passons aux choses sérieuses !

Je vois que vous lisez encore. Soit ce cours improvisé d’informatique vous plaît, à ma grande surprise, soit vous vous demandez vraiment où je veux en venir. J’y viens justement!

Le fonctionnement de notre mémoire peut être perçu, par analogie et d’une certaine manière sensiblement similaire au fonctionnement de la mémoire d’un ordinateur.

Nous disposons d’une quantité de mémoire ‘morte’ et ‘vive’ limitées. Vous vous souvenez lorsque j’ai demandé plus haut quelle est la quantité de mémoire de votre machine ? Cette information est très précisément indiquée dans un ordinateur. Qu’en est-il de notre mémoire personnelle ?

Nous n’en savons rien!

Une chose est sûre : nous avons des limites ! Et ces limites sont différentes pour chacun d’entre nous.


Quelle est notre mémoire morte ?

Bonne question ! Quel est le support sur lequel nous pouvons inscrire de l’information et être assuré qu’elle ne sera pas perdue ? Oubliée ? Modifiée ? Comment s’assurer que l’on se souviendra du nécessaire en temps voulu ?

Les plus téméraires répondront « ma tête. »

D’autres, plus réalistes, répondront « un papier et un stylo. »

Et vous, que répondrez-vous ? Quelle est 'votre mémoire morte' ?



La capacité de traitement

J’ai rappelé plus haut l’événement du document Word perdu. Combien d’entre nous avons vécu cette expérience au moins une fois ? 

Après lecture des paragraphes précédents vous pouvez à présent percevoir le risque : tant que des données ne sont stockées qu’en « mémoire vive » elles sont dans une zone à haut risque. De plus, plus cette zone est sollicitée, et moins le système est opérationnel (rappelez-vous : il ralentit !).

Nous avons la particularité (ou défaut ?) d’être sensiblement pareils aux ordinateurs sur ce point : plus nous avons de choses dans la tête et moins nous pouvons traiter l’information avec efficacité.


Que faire ?

Lorsque je vous parle de concepts tels que le « Mindsweep » (cf. article précédent) , de listes de tâches ou encore de listes par contextes, l’objectif est presque toujours le même : sortir des informations placées dans votre « mémoire vive » et les transférer vers une zone de « mémoire morte. »

L’impact est double :
  • vous libérez votre esprit pour pouvoir mieux vous concentrer sur le moment présent ;
  • vous vous détendez et abaissez le niveau de stress global, car vous savez au fond de vous que ces informations ne sont pas perdues et que vous pourrez les retrouver lorsque ce sera nécessaire.


Qu’y a t’il de pire que de devoir se souvenir de tout ce que l’on a à faire lorsqu’il nous suffit de l’écrire sur une feuille ou un petit bloc-notes ?


Vos commentaires sont les bienvenus !
Par M. Supercoach - Publié dans : S'améliorer
Voir les 0 commentaires
Dimanche 26 février 7 26 /02 /Fév 12:57
Voilà un titre d’article bien prometteur. Je vous vois déjà penser tout doucement « Ca y est, il va encore nous pondre dix pages de blabla pour faire quelque chose de simple ! »

Et bien non, ce sera effectivement très court ! Enfin, je vais essayer…


Le mindsweep est un terme utilisé par David Allen dans sa méthode GTD ; il décrit un processus , sous forme de jeu, visant à faire le vide dans l’esprit en sortant le contenu pour le placer sur un support physique. Il peut se traduire en français comme « faire le ménage dans l’esprit »


Pour pouvoir jouer à ce jeu et surtout, GAGNER, il y a deux règles :

  1. En commençant ce jeu, vous vous engagez à relire le support que vous allez créer.

    L’idéal est de le relire deux ou trois fois dans la première journée et d’y faire les ajouts nécessaires. Puis une fois par jour, pendant deux ou trois jours d’affilée. Finalement, vous le mettrez à jour au moins une fois par semaine. La durée d’un mindsweep est d’un mois.

  2. Le support choisi pour votre mindsweep peut être changé à tout moment.

    Il ne doit pas être figé ! Pour commencer je vous propose de prendre un bloc de feuilles de papier vierge (sans lignes ni carrés) et un crayon. Les technophiles choisiront sûrement un traitement de texte, c’est un réflexe louable mais ils seront beaucoup moins libres dans l’expression et l’organisation de leurs idées.

Si le mindsweep se déroule bien, vous allez inévitablement ressentir le besoin de le rendre le plus accessible possible. C’est là que le support privilégié vous apparaîtra : votre PDA, une feuille, des post-it, un bloc-notes, votre téléphone portable, votre ordinateur portable, un document Word, des fichiers textes sur une clé USB, un blog, un wiki, etc.

Quelques conseils pour le support de votre mindsweep : vous devez pouvoir le mettre à jour rapidement et simplement plusieurs fois par jour. Il sera peu encombrant et techniquement simple d’utilisation.



C’est tout ! Vous n’avez que deux règles à respecter. Je récapitule :
  1. Maintenir le support à jour durant un mois;
  2. Adapter le support ou le faire évoluer selon vos besoins.

Pouvez-vous respecter ces deux engagements ?


Préparation

Votre premier mindsweep durera 15 minutes.

Assurez-vous de ne pas être dérangée durant cette première partie. Eteignez vos téléphones, le téléviseur, la radio, les outils de messagerie instantanée ou le client e-mail. Vous méritez ces 15 minutes de votre vie, ne l’oubliez pas !  (Pour les maniaques de l’urgence, sachez que si une information réellement urgente doit vous être transmise, elle vous sera finalement transmise même si l’on n’a pas pu vous atteindre durant 15 minutes !)


Vous allez commencer par créer plusieurs zones.

Si vous avez choisi les feuilles de papier, prenez une feuille par zone. Vous les réduirez plus tard. Si vous avez choisi un support électronique, faites des ‘chapitres’ ou des ‘documents’. Il faut néanmoins que vous puissiez avoir toutes les zones visuellement accessibles. 

Voici les noms de ces zones et leur intitulé respectif:

  1. EN ATTENTE : J’attends sur ces personnes…
  2. PROJETS : Je suis impliqué dans ces projets…
  3. A FAIRE : Mes tâches à réaliser…
  4. UN JOUR, PEUT ETRE : Mes rêves, envies, objectifs personnels…
  5. AGENDA : Mes prochains rendez-vous… 
  6. REFERENCE : A titre de référence…

Cela fait en tout 6 zones. Créez ces zones avec leur titre et leur intitulé! Comme le montre l'image ci-dessous:



Si vous voyez précisément comment remplir ces listes, vous pouvez descendre quelques paragraphes plus bas. Sinon, continuez la lecture ci-dessous pour obtenir des informations sur ces listes.


Voici comment remplir ces zones:

EN ATTENTE
Vous y placerez toutes les actions dont vous attendez un résultat par une autre personne. Quelques éléments : votre conjoint-e, vos enfants, vos collègues, vos amis, votre patron. Les résultats peuvent être des ‘réponses à des questions’, des documents, des informations diverses.
Exemples :

  • (Serge) me doit 120 francs
  • (Aline) liste des modifications à effectuer pour le projet ARA
  • (Marc) réponse pour voyage Milan


PROJETS
Vous y placerez les projets dans lesquels vous êtes actuellement impliquée, personnellement ou professionnellement. Pour rappel : considérez un projet comme un objectif global à atteindre pour lequel il faudra réaliser plusieurs actions.

Exemples :
  • (perso) blog supercoach
  • (perso) déménagement
  • (perso) vente de la voiture
  • (prof.) sélection d’un outil CRM
  • (prof.) recrutement d’une stagiaire marketing
  • (prof.) nouvelle proposition du règlement interne
  • (prof.) audit du projet K2000


A FAIRE
C’est ici qu’entreront tous les éléments faisant actuellement pression sur vous. Ils peuvent être personnels ou professionnels. Leur point commun ? Ce sont des actions que vous devez réaliser et ceci, à court terme !

Exemples :
  • (perso) faire la vaisselle
  • (perso) paiement de l’impôt échelonné
  • (perso) rappeler la secrétaire de l’institut
  • (perso) article : le mindsweep
  • (perso) appeler fred pour repas
  • (perso) faire un backup de mes emails
  • (perso) appeler le garagiste pour évaluation de la voiture
  • (prof.) contacter le boss pour contrat K2000
  • (prof.) mettre à jour l’agenda partagé
  • (prof.) réaliser le cahier de charges pour la future stagiaire
  • (prof.) lire contrat K2000

remarque : il y a de fortes chances pour que certains de vos éléments ‘A FAIRE’ concernent des éléments placés dans la feuille ‘PROJETS’.



UN JOUR, PEUT ETRE
Vous y placerez des éléments pour lesquels vous n’êtes pas disponible actuellement. Ces idées vous tiennent à cœur et vous aimeriez les réaliser ou y apporter votre contribution à moyen terme.

Exemples :
  • visiter Pékin
  • visiter Kyoto
  • visiter Paris
  • partir en week end avec ma chère et tendre
  • prendre des cours de photographie
  • concevoir la nouvelle apparence du blog supercoach


AGENDA
Dans cette zone seront placées toutes vos obligations envers d’autres personnes et pour lesquelles une heure a été définie. Il peut être tentant d’y placer des ‘actions’ ou des ‘tâches’ mais ne cédez surtout pas à cette tentation !

Exemples :
  • lundi : séminaire CRM 14h
  • lundi : dîner - marc 19h
  • mardi : karaté 16h au lieu de 18h !
  • jeudi : déjeuner – anciens du collège, SIP 12h30
  • jeudi: cours « réseautage », école des arches, 18h
  • vendredi : physio 8h30
  • samedi: déjeuner – maman 12h
  • samedi : anniversaire céline 21h


REFERENCE
Dans cette zone, entrez-y tout ce qui va vous passer par la tête, que vous ne devez surtout pas oublier mais qui ne demande aucune action spécifique.

Exemples :
  • Marc MAJEUR : tél +41 22 145 89 12
  • Paiement leasing mars 2003 payé le 24 février
  • Liste : sept critères pour un bon recrutement

Bon. Je ne sais pas trop quoi mettre ici mais vous voyez le concept : on place dans ‘REFERENCE’ tout ce qui doit être noté quelque part mais on ne sait pas exactement où.


C'est parti...
Votre support est prêt, vous avez défini vos zones, vous disposez de quinze minutes de tranquillité, vous pouvez commencer à remplir ces feuilles.  Remplissez-les sans trop réfléchir, il n’y a pas d’ordre précis, suivez les idées telles qu’elles se présentent à votre esprit !

Continuez la lecture de cet article à la fin de votre mindsweep !


Bilan (déjà?)

Si vous avez bien joué le jeu, vous devriez avoir des éléments dans toutes les feuilles. Certaines seront plus remplies que d’autres, c’est tout à fait normal. Certaines ne sont pas du tout remplies : c’est également normal !

Vous disposez devant vous de la première ébauche d’une « photo » de vous, dans votre vie, votre quotidien, vos projets et vos ambitions. Bien entendu : cette photo n’est complète, il n’est pas possible de tout pouvoir placer dans ces supports en seulement quinze minutes.

C’est la raison pour laquelle vous vous êtes engagée à revenir sur votre support d’ici quelques heures. Puis demain. Puis après demain. Puis après quatre jours, puis chaque semaine. Jusqu’à la fin du mois de mars.

Nous en discuterons d’ici là, avec quelques précisions tout au long du parcours pour vous aider à mieux réaliser votre mindsweep !

Pendant toute la partie, n’hésitez pas à venir poser vos questions dans les commentaires de cet article. J’essayerai d’y répondre de la manière la plus précise possible.

Je vais moi aussi jouer ce jeu. Je placerai  mes feuilles dans mon sac, je pourrai ainsi également les compléter si des idées me viennent à l’esprit lorsque je ne suis pas chez moi. Je publierai l’état de ces feuilles au fur et à mesure qu’elles évolueront, si elles évoluent ...

 
 
Décidemment.......j'ai de nouveau pondu un roman. =/
Par M. Supercoach - Publié dans : GTD
Voir les 0 commentaires
Dimanche 26 février 7 26 /02 /Fév 11:10
Aujourd’hui j’aimerais vous montrer deux planches de Dilbert (texte en anglais) apparues dans une discussion autour de la méthode GTD. Elles expriment singulièrement des concepts importants à mes yeux.


Work-life balance
http://www.dilbert.com/comics/dilbert/archive/dilbert-20060224.html

Ou comment résumer en quelques mots la situation vécue aujourd’hui par de nombreux professionnels, à savoir, un décalage total entre les priorités personnelles (la famille, l’emploi, le sport, le repos, les vacances, la santé, l’hygiène, l’alimentation, les tâches ménagères, le sentimental, le sommeil, …) et les priorités telles qu’elles sont vécues au quotidien : boulot, vacances, et éventuellement de la place pour un troisième !



Why remember things I can write down ?
http://www.dilbert.com/comics/dilbert/archive/dilbert-20060223.html

Pourquoi se souvenir de choses que l’on peut écrire ? L’une des étapes importantes de l’année 2005 a été pour moi d’appliquer ce principe. L'objectif étant de « déléguer » la responsabilité de « se souvenir » à une tierce partie.

Cette tierce partie pouvant être un bloc-notes, un fichier texte, une feuille A4 régulièrement mise à jour, l’agenda du téléphone mobile, un logiciel de planification et organisation personnelle, ou tout autre support avec lequel je peux aisément communiquer.

Qu’est-ce que cela apporte ? Une ‘partie’ de votre esprit est libérée et n’est plus chargée de s’en souvenir. L’information dont l’on n’a plus besoin à tout moment est alors ‘oubliée’ mais reste toutefois accessible dès que nécessaire. Comment atteindre ce résultat ? Grâce au Mindsweep, littéralement "balayer l’esprit" dont je parle dans l'article suivant.
Par M. Supercoach - Publié dans : GTD
Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés