Que la force des listes soit avec toi!

Publié le par Antonio Fontes

Vous êtes investi(e) dans plusieurs projets au quotidien ? Vous échangez beaucoup d’informations et des idées émergent régulièrement tout au long de votre journée, quelque soit l’endroit où vous trouvez ?

Vous oubliez des rendez-vous ou vous êtes surpris(e) par la soudaine apparition d’un message « on se voit à quelle heure alors ? » dans votre téléphone portable ?

Au travail ou dans votre vie privée, de nouveaux objectifs sont-ils fréquemment identifiés et définis, des ajouts, des améliorations, des corrections et il vous arrive de les oublier ?

Vous participez à des projets sensiblement similaires et à chaque fois vous oubliez un léger détail ? Un piège dans lequel vous tombez alors que vous en connaissiez très bien son existence ?

Alors utilisez des listes et votre quotidien pourrait probablement s’améliorer dans très peu de temps !


Pourquoi des listes ?

Les listes sont des minis projets : une séquence d’actions physiques à effectuer, de choses à ne pas oublier, etc. Il peut s’agir de vos commissions pour le prochain repas avec le patron, de toutes vos tâches dans ce projet interminable au boulot, de ce que vous ne devez pas oublier lorsque vous partez en week-end avec votre moitié, des lieux que vous souhaitez visiter dans votre vie ou encore des films que vous vous êtes toujours dit « je le verrai un jour ! »

Les listes contiennent des éléments, ou ‘items’. Un par ligne généralement. Elles possèdent deux atouts majeurs :

  1. Elles peuvent être agrandies ou réduites selon leur type;
  2. Elles peuvent être réorganisées.

On peut donc les améliorer en tout temps, elles sont en constante évolution avec votre fil de vie, vos principes, votre quotidien.


Quels types de listes ?

Si vous démarrez l’usage de listes dans votre quotidien, vous verrez apparaître deux types de listes :

  • Des listes à élimination
    Les listes à élimination voient leurs éléments disparaître au fur et à mesure qu’ils sont réalisés, achetés, vus, mangés, bus, visités, etc.
  • Des listes de référence
    Les listes de référence fonctionnent à l’inverse : elles s’agrandissent au fur et à mesure que vous les utilisez. Elles seront utiles un jour. Vous ne savez pas toujours quand ni pourquoi mais votre petit doigt vous dit que vous avez intérêt à les remplir.

Ci-dessous, quelques exemples de listes. Sauriez-vous de quel type font-elles partie ?

  • les tâches d’un projet 
  • les trucs à faire aujourd’hui
  • les commissions
  • les objets à réunir pour un événement (voyage, sortie, etc.)
  • les films à voir
  • les lieux à visiter un jour
  • les demandes des clients
  • les étapes pour créer quelque chose
  • les étapes pour contrôler quelque chose
  • les trucs à ne pas oublier quand…
  • les personnes à rencontrer
  • fonctionnalités réalisées avec le temps nécessaire pour les accomplir
  • les restaurants où j’ai mangé
  • les films regardés, avec qui
  • mes rêves réalisés
  • mes contacts
  • les étapes accomplies du projet interminable au bureau
  • etc.


Où placer les listes ?

Vous êtes encore là ? Bien! La curiosité semble vous gagner! Il ne me reste plus qu'à vous convaincre de la facilité avec laquelle vous pourriez gérer ces listes.

Commencez simplement ! Un conseil de SuperCoach : choisissez un support que vous maîtrisez déjà. Il devra répondre à trois critères vitaux :

  • pouvoir accéder aux listes lorsque c’est nécessaire;
  • la saisie de nouveaux éléments doit pouvoir se faire rapidement ;
  • il faut pouvoir effectuer une recherche dans une ou plusieurs listes.

Les supports sont nombreux et seule votre imagination impose ses limites:

  • Un document Word, combinant une liste par chapitre et le module ‘table des matières’ ;
  • Une clé USB avec un dossier ‘mes listes’ et chaque liste dans un fichier texte ;
  • Pour les informaticophobes : une four, avec des feuilles, chacune contenant une liste ;
  • Des petites cartes au format A5, attachées entre elles, chacune contenant une liste;
  • Un assistant personnel numérique (ou PDA) ;
  • Le module ‘tâches’ d’un téléphone portable ;
  • Un blog ;
  • Un agenda papier ;
  • Un simple cahier et un crayon ;
  • Un wiki ;
  • Un site perso ;
  • Une application ou un service spécialisé dans la gestion de listes;
  • Etc.


Comment démarrer ?

Plusieurs méthodes de développement personnel intègrent le concept des listes dans leur processus. Leur originalité réside plutôt dans le choix des listes que dans leur utilisation. La méthode GTD que je cite assez souvent voit son originalité dans le concept de listes ‘contextuelles’.

Ces processus sont parfois complexes et peuvent rebuter les plus motivés dans leurs premiers pas. Si vous souhaitez tout de même tenter l'expérience, je vous propose de commencer simplement par quatre listes:

  • @magasin
    liste des choses à acheter dès que je me retrouverai dans un magasin.

  • @anniversaires
    liste des anniversaires de mon entourage. Il faut classer les éléments dans l’ordre des prochains anniversaires, les anniversaires passés étant parachutés en bas de liste:

    2 novembre marc
    13 novembre sophie
    4 décembre sandra
    8 mars cédric b.
    1 avril roland
    19 août cédric v.

  • @appels
    liste des gens que je dois appeler ou rappeler, et la raison de l’appel.

Et une liste 'bonux' à choix parmi les suivantes :

  • @blog-articles
    Si vous possédez un blog, liste des articles que vous souhaitez écrire un jour ou l’autre…

  • @lieux
    Si vous voyagez beaucoup , liste des lieux que vous souhaitez visiter. Des monuments, des églises, des parcs ou simplement des restaurants.

  • @films ou @music
    Vous êtes cinéphile ou mélomane ? Cette liste devrait vous convenir : tout ce que vous souhaitez écouter ou voir plus tard…

Pour conclure...

Si je vous ai convaincu(e), vous savez ce qu’il vous reste à faire : une feuille et un stylo, un document Word, le bloc-notes Windows ou même un blog où vous créerez un article pour chaque liste.

Commencez par remplir ces listes, vous créerez sûrement vos propres listes selon vos besoins. Elles deviendront très rapidement utiles dans votre quotidien et vous vous demanderez comment vous aviez fait pour vivre sans ; )

N'oubliez pas de repasser d'ici quelques jours me donner vos impressions si vous tentez l'expérience!

Publié dans S'améliorer

Commenter cet article

Hicham Cairo 15/02/2006 20:38

Je t'en prie.

Cette semaine j'élabore un nouveau systéme : mini-classeur avec listes sur fiches bristol assez grandes + tjs le classique agenda pour les rdv.

Chaque liste bristol avec titre est scindée en 2 à 3 parties : trés urgent et important, urgent, et non-urgent.
Sur chaque fiche, je colle des post-it qui permettent de jongler et écrire une note au coin du lit et l'accoler sur le bristol destinée et à la partie correspondante.

Je reprends également ton systéme de classement avec des actions en attente d'une autre ;-)
et les actions réalisées.

Il faut que je trouve un systéme qui me permettent de plus m'organiser ...
;-)
On attend la suite concernant ton sytéme de classement.

antonio 15/02/2006 00:53

Hello Hicham,

Merci pour ton feedback, j'apprécie beaucoup!

Je vais bientôt ajouter un article sur une méthode de classement de documents de toutes sortes chez soi. C'est imparable ;)

Sinon pour l'utilistion du mobile en tant qu'agenda: je n'y entre que les rendez-vous (l'anniversaire est un rendez-vous, soi dit en passant ;). Le calendrier ne contient alors que des événements datés mais pas les tâches. J'ai récemment eu une longue discussion sur le sujet qui fera elle aussi l'objet d'un article.

Hicham Cairo 14/02/2006 19:17

Ah j'oubliais je préconise un peu l'outil technologique : j'utilise mon smartphone uniquement pour créer des alertes d'anniversaire ;-)

Hicham Cairo 14/02/2006 19:16

Trés intéressant et enrichissant comme d'habitude. Une remarque Antonio de la part d'Hicham submergé parfois par de multiples post-it avec différentes couleurs ;-) :

Bien qu'étant informaticien, je préconise vraiment un support papier ou textuel.

En fait, dans la rue, métro ... ou même la nuit, noter une nouvelle info sur post-it est intéressant car on peut la déplacer sur une liste écrite papier par thémes.

Ton idée avec les différents types de listes est un bon entraînement. Mais comme tu le précises, on part de modéles, aprés on évolut en rajoutant ces listes.

Une fois une personne m'a dit est si tu perds ton support papier ?
Je lui ais dit, oui je n'ai fais pas de back-up hebdomadaire, je ne fais pas de photocopie ou scannage.
Mais j'ai trouvé la solution avec un cliché numérique en mode portrait de la planche en
fin de semaine ;-)
Décidément le GTD rend maladif ;-)

Une derniére suggestion, il faudrait presque trouver un systéme de classement dans chaque liste pour les trier selon leur urgence : c.f voir un film en salle qui ne restera pas forcément longtemps comparé à un film plus projeté mais ça c'est une autre histoire.

Hicham Cairo 14/02/2006 19:16

Trés intéressant et enrichissant comme d'habitude. Une remarque Antonio de la part d'Hicham submergé parfois par de multiples post-it avec différentes couleurs ;-) :

Bien qu'étant informaticien, je préconise vraiment un support papier ou textuel.

En fait, dans la rue, métro ... ou même la nuit, noter une nouvelle info sur post-it est intéressant car on peut la déplacer sur une liste écrite papier par thémes.

Ton idée avec les différents types de listes est un bon entraînement. Mais comme tu le précises, on part de modéles, aprés on évolut en rajoutant ces listes.

Une fois une personne m'a dit est si tu perds ton support papier ?
Je lui ais dit, oui je n'ai fais pas de back-up hebdomadaire, je ne fais pas de photocopie ou scannage.
Mais j'ai trouvé la solution avec un cliché numérique en mode portrait de la planche en
fin de semaine ;-)
Décidément le GTD rend maladif ;-)

Une derniére suggestion, il faudrait presque trouver un systéme de classement dans chaque liste pour les trier selon leur urgence : c.f voir un film en salle qui ne restera pas forcément longtemps comparé à un film plus projeté mais ça c'est une autre histoire.