La défense colombienne

Publié le par Antonio Fontes

Aujourd’hui, briefing de nos trois nouvelles stagiaires (blondes, à poitrine forte ou  moyenne, c’est véridique) qui nous feront l’honneur de réaliser leur travail de master en notre compagnie. Je passe sur la première étape où la horde de mâles dont je fais partie se sont battu afin de déterminer qui allait pouvoir assister au briefing de ces chères demoiselles.

C’est là que j’en viens au titre de cette note.

La fin du meeting approchait, ambiance détendue, et quelques rires remplissaient la salle. C’est alors que mon chef de projet a raconté l’anecdote de la défense colombienne.

- Je dois vous mettre au courant au sujet d'un point très important.
- (silence et attention)
- Nous sommes actifs dans un domaine extrêmement sensible et nous portons une attention exceptionnelle à la confidentialité dans le cadre de nos projets.

Nous appliquons le principe de défense colombienne.
- (bouches ouvertes, personne n’ose parler, nous nous retenons de rire)
- Vous ne connaissez pas ?
- Heu… non…
- C’est très simple, seuls les collaborateurs impliqués dans un projet sont tenus informés. Dans le cas où des colombiens débarqueraient ou kidnapperaient un des collaborateurs et menaceraient de le tuer, il ne serait pas en mesure de répondre à toutes leurs questions.
- (silence)
- Bon, je crois qu’il est temps d’aller manger. J’ai faim, pas vous ?

Je vais mettre une webcam dans la salle de réunion tiens, ça nous fera des trucs à regarder à noël!

Publié dans Communiquer

Commenter cet article

remy66 07/12/2005 23:47


Ce serait presque un outil de ciblage gratuit pour les terroristes, ton blog.