Court-circuiter son supérieur

Publié le par Antonio Fontes

Un 'associé' m'a récemment demandé de le conseiller concernant une situation professionnelle à laquelle il est confronté.

Il doit adresser une demande à son patron. La hiérarchie mise en place exige qu’il s’adresse premièrement à son supérieur direct, qui lui, s’adressera à son tour au big boss.

Cependant, il sait d’avance que : 

- Son supérieur hiérarchique fera barrage et réfutera totalement sa demande ;
- Son patron (second niveau) acceptera la proposition avec enthousiasme.

La proposition est telle que, selon la tournure des événements, sa situation pourrait être remise en question.

Ce que je pense lui conseiller :

1) En parler à son supérieur direct et évaluer la tournure des événements, il ne doit pas court-circuiter l’ordre mis en place s’il n’a aucune raison tangible de le faire;

2) Si le supérieur réagit comme il l’a prévu, à savoir : mal, dans ce cas seulement, aller en parler directement avec le chef suprême. Quitte à totalement dégrader la relation avec son supérieur direct.

Pour le moment, je lui ai conseillé d’attendre une nuit, il paraît que ça porte conseil.

Qu’en pensez-vous ?

Publié dans Communiquer

Commenter cet article

SC 06/02/2005 18:09

Mmh...Justement, il n'est précisément pas du genre à s'accrocher.

J'ai lu le Sun Tzu, si vous parlez de l'Art de la Guerre. Lu deux fois, j'ai néanmoins un amère goût d’insatisfaction après cette lecture : trop de concepts d’une redoutable efficacité apparente mais l’acquisition réelle dans mon quotidien tarde à se faire sentir. Passer de la connaissance au savoir-faire… ;)

Ce très cher Prince, également dans ma bibliothèque depuis quelques années a eu ses heures de gloire mais est quelque peu tombé dans l’oubli. Peut être devrais-je le relire, quelques années se sont écoulées et certaines analogies me reviendront peut être à l’esprit.

Scott Adams ? Je crois que le daily Dilbert fait partie de ses liens quotidiens. A première vue, il n’aurait pas été inspiré.

Sur vos conseils, je viens de lire quelques ressources sur le principe de Peter, je ne connaissais pas et c'est très intéressant! Cependant, cela l'aidera peut être à relativiser une situation similaire mais, pas l'actuelle.

Finalement, je n’ai toujours pas de meilleure réponse à lui proposer. Un simple ‘je suis désolé, je ne sais pas encore’ sera peut être la plus vraie des réponses..

Carnelov 03/02/2005 10:32

J'en pense personnellement qu'il devrait lire du Scott Adams, et le "Principe de Peter"... sans compter un peu de stratégie : Sun Tzu voir Machiavel (S'il est du genre à s'accrocher...). Scott Adams lui sera d'une aide remarquable, et le Principe de Peter encore plus, dans sa vie professionnelle. Pour les deux autres auteurs, c'est juste histoire qu'il s'en sorte seul sans toi ^_- Amicalement, Carnelov