Faux communiqué de décès suite au Tsunami : six mois de prison

Publié le par Antonio Fontes

Christopher Pierson, 40 ans, a été condamné à six mois de prison pour avoir envoyé des courriers électroniques affirmant des événements ne s’étant jamais produits (hoax letters).

Envoyés à plus d’une trentaine de familles, les messages annonçaient le décès d’un parent durant le(s) tsunami ayant récemment eu lieu en Asie.

La mise en place d’une cellule psychologique de soutien aux familles lésées aurait coûté plus de 10'000 livres, à savoir, plus de 22'000 francs suisses. En faisant bien exprès de ne pas préciser en euros ;)

Un beau cas d’exemple vérifiant à nouveau certains critères de réussite d’une manœuvre désinformation, même coordonnée par le plus simple citoyen. Ici, la crédibilité fût attribuée à l’adresse de messagerie de l’expéditeur, une communication émanant soi-disant du ministère britannique des affaires étrangères.

Comment détruire temporairement le moral de plusieurs dizaines de familles en quatre étapes ?


-regarder l’actualité et noter les noms de famille des portés disparus
-effectuer des recherches sur un moteur de recherche afin de trouver des adresses électroniques des familles des ‘victimes’
-configurer son client de messagerie pour émettre du courrier à partir d’une fausse adresse (options -> comptes -> propriétés -> adresse de messagerie suffit dans la majorité des cas)
-un peu d’inspiration puis cliquer sur ‘envoyer’


Entreprises.. faites-attention !

Man jailed over tsunami e-mails

Publié dans Désinformer

Commenter cet article